Art du mélange

DÉMARCHE

L’ART DU MELANGE

La Compagnie du Huitième Jour développe une démarche originale qui associe pleinement les habitants d’un territoire aux recherches artistiques et esthétiques de ses créations théâtrales. Elle pratique l’art du mélange en provoquant la rencontre entre des publics d’âge et d’origine sociale très différentes, en s’adressant prioritairement aux publics éloignés des équipements culturels et des pratiques artistiques. Dans ses dernières créations, elle renouvelle les formes théâtrales et les relations du public aux œuvres, en mêlant théâtre, cirque, télévision, cinéma, danse, et gastronomie ; dans une collaboration étroite avec une chorégraphe, un réalisateur, des bibliothécaires et des professionnels des métiers de bouche.

Raconter des histoires est une priorité. Imbriquer des disciplines artistiques est le fondement de nos innovations. Chercher des formes hybrides en ayant le souci de la cohérence. Rendre l’œuvre lisible par tous est notre ligne de conduite. La pluridisciplinarité et l’éclectisme font désormais partie intégrante du fonctionnement de la compagnie. Le renouvellement de ses membres est permanent mais lent, il permet simultanément d’entretenir un fort esprit d’équipe et de rester ouvert sur les autres.

La plupart des artistes et techniciens qui composent l’équipe dirigent eux-mêmes des structures aux disciplines artistiques et aux partis pris esthétiques extrêmement variés ou développent des projets personnels dans un domaine différent de celui qu’il ou elle exerce dans la compagnie.

LE MONDE ET LES OEUVRES

Nous souhaitons initier ou réconcilier le public avec le théâtre en le réhabilitant comme outil de construction et de compréhension de soi et de la société qui nous entoure.

Ce qui motive le choix des textes et des options dramaturgiques, c’est la volonté constante de faire vibrer les questions qui structurent les œuvres avec les interrogations qui traversent la société.

Ce qui inspire les distributions et la direction d’acteur : c’est l’exploration incessante des résonances entre les personnages et les individus.

Le metteur en scène n’est plus alors celui qui décide mais celui qui cherche la justesse. Quelle écriture fait sonner cette personne ? Quel acteur donne corps à ce texte ? Comment regarder la société par le prisme d’une œuvre ? Comment entendre une pièce avec la mélodie du monde ?

Chercher la note juste comme lorsque qu’on accorde un instrument de musique, faire le point dans le viseur d’un reflex pour fixer l’image nette. Echafauder des partis pris esthétiques qui tentent de s’enraciner profondément dans le propos de la pièce.

La Compagnie initialement fondée par une équipe d’artistes et de techniciens rassemblés pour créer des textes contemporains inédits, s’intéresse aussi à des pièces du répertoire moderne et classique, rarement représentées.

La place des auteurs vivants reste, cependant, prépondérante dans les projets culturels et artistiques mis en œuvre en bibliothèque (qui intègrent une dimension de formation, de médiation culturelle et de développement de la lecture). La confrontation aux œuvres et aux artistes contemporains est également présente dans les créations qui associent des citoyens « loin des arts et de la culture » (patients, détenus, allocataires de minima sociaux, élèves en difficulté scolaire).

HISTOIRE

Née en 1997 à l’issue d’une résidence d’écriture à La Chartreuse avec Michel Azama, la Compagnie du Huitième Jour a créé :

  • Dissonances de Michel Azama en juillet 1997 au Festival du Jeune Théâtre d’Alès.
  • Après la pluie de Sergi Belbel en mai 1999 au Théâtre de Corbeil-Essonnes.
  • Le sang de Sergi Belbel en septembre 2001 au Théâtre de l’Opprimé à Paris, en avril 2002 à Fontenay-sous-Bois dans le cadre des Rencontres C. Dullin.
  • Abri-bus de Lise Martin en octobre 2003 pour l’ouverture du Festival théâtral du Val d’Oise.
  • Périclès, Prince de Tyr de William Shakespeare en octobre 2005 au Théâtre de l’Usine à Eragny dans le cadre du Festival théâtral du Val d’Oise, représentations au Théâtre de l’Opprimé à Paris, dans le Val de Marne et en Essonne en 2006.
  • Turandot ou le congrès des blanchisseurs de Bertolt Brecht, Avant-premières à Amboise (37), Grigny (91) et Lèves (28) à l’automne 2008, représentations au Théâtre de l’Opprimé à Paris à l’automne 2009, à Fontenay sous bois (94) en avril 2010.
  • L’heureux stratagème de Marivaux, création d’une forme courte au cours d’une résidence nomade dans l’agglomération de Corbeil-Essonnes, d’octobre à décembre 2012. Création de la forme longue à Fontenay-sous-bois (94) et représentations au Théâtre de Corbeil-Essonnes (91) en avril 2013.
  • L’ours et La demande en mariage d’Anton Tchekhov, création au Théâtre de Corbeil-Essonnes (91) en juin 2014.
  • Tatiana Repina et La Noce d’Anton Tchekhov, création au Théâtre de Charenton-le-Pont (94) en décembre 2015.
  • Main courante, d’après les cahiers de réclamation des premiers habitants de la Grande Borne, performance théâtrale et picturale dans les loges de gardiens à Grigny (91), initié par le Collectif Métamorphose, en novembre 2016 et septembre 2017.
  • Les Méfaits du Tabac et Tragédien malgré lui, première phase d’un chantier de recherche à La Grainerie à Toulouse (Fabrique des Arts du Cirque), en mars 2017. Deuxième phase en février et mars 2018 avec la présentation d’ébauches à l’Espace Paul Valery au Plessis-Trévise au cours de deux soirées : Théâtre, Cirque et Cinéma.

Depuis sa création, la compagnie conçoit et réalise des projets artistiques hors-les-murs du théâtre (bibliothèques, établissements scolaires, hôpitaux…) :

2017 2018 Le diptyque du risque, résidence territoriale d’artiste au Collège Albert Camus au Plessis-Trévise et au Lycée Champlain à Chennevières. Ce travail consiste à explorer Les Méfaits du Tabac et Tragédien malgré lui, puis à imbriquer Théâtre et Cirque pour les lire ou les jouer.

2017 2018 1R2CIRQ, recherche théâtrale et circassienne pour explorer les liens entre l’œuvre et la vie de Tchekhov avec quatre groupes d’habitants du Val de Marne.

2017 2018 Encre deux langues, résidence territoriale d’artiste dans les Écoles élémentaires Pierre, Marie Curie et Michel Grillard et au Collège Anceau de Garlande à Roissy-en-Brie. Il s’agit d’explorer le répertoire théâtral francophone jeune public, édités ces trois dernières années et de chercher des formes pour le lire en classe entière en public.

2016 2017 Retour natal au pays du cahier, résidence territoriale d’artiste au Lycée Charles Le Chauve et dans les Écoles élémentaires Pierre, Marie Curie et Michel Grillard à Roissy-en-Brie. Ce travail consiste à explorer la question de l’apprentissage des langues, la relation aux langues maternelles et l’évolution du français à travers le temps et l’espace.

2016 2017 Terre de feu, recherche théâtrale et chorégraphique sur la thématique du Grand Paris et des réformes territoriales avec trois groupes d’habitants du Val de Marne, en lien avec des habitants de Coulommiers.

2016 PAUGA (Promis À Un Grand Avenir), Résidence territoriale d’artiste au Collège Henri Dunant à Meaux. Travail autour de la question de l’avenir individuel des participants et l’avenir de la société.

2015 2016 Sans Histoire, Deux groupes d’habitants relèvent le défi de lire intégralement l’œuvre de Nancy Huston. Les participants présentent à la Bibliothèque Charlotte Delbo à Vigneux-sur-Seine un cycle de performances ouvertes à tous ; et finissent l’aventure avec une journée d’échanges et de lectures avec Nancy Huston.

2015 2016 Tatiana Repina et La Noce d’Anton Tchekhov, répétitions dans les centres sociaux et conservatoires de la Communauté d’Agglomération Sénart Val de Seine, et avec la Bibliothèque Charlotte Delbo de Vigneux-sur-Seine. Les habitants ont été pleinement associés au processus de création, au tournage du film, à l’enregistrement de la bande son et à la préparation des repas servis pendant les spectacles.

2014 L’ours et La demande en mariage d’Anton Tchekhov, répétitions hors les murs au Collège de la Nacelle et dans les Médiathèques de Corbeil-Essonnes. Toutes les répétitions sont ouvertes au public. Les habitants travaillent à tour de rôle avec l’ensemble des artistes ou techniciens de l’équipe. Ils filment et photographient le travail en cours.

2012 à 2014 Polar Brique, Rouge Brique et Noir Brique résidence d’écriture et création théâtrale sur les thématiques de l’architecture, de la rénovation urbaine et des migrations. Avec les habitants de la Communauté d’Agglomération Sénart Val de Seine et la Communauté d’Agglomération du Val d’Yerres, en partenariat avec la Bibliothèque Charlotte Delbo à Vigneux, la Bibliothèque Oscar Wilde et Le Tarmac (Scène internationale Francophone) à Paris.

2012 à 2013 Ancre fraîche conception et organisation d’un prix du théâtre contemporain en association avec les habitants de la Communauté d’Agglomération Seine Essonne, en partenariat avec les Médiathèques de Corbeil-Essonnes.

2010 à 2013 Cycles de recherches et de répétitions autour de L’heureux stratagème de Marivaux en Ile de France et en région Centre.

2011 à 2012 « Les œuvres classiques ont-elles encore des choses à nous raconter ? » Projet artistique en lien avec la programmation des œuvres classiques au théâtre de Corbeil-Essonnes et la création de L’heureux stratagème de Marivaux : lecture des œuvres classiques, laboratoires, répétitions avec le public.

2011 Création théâtrale et chorégraphique avec la complicité de Paule Groleau, avec des adolescents du lycée Picasso et des adultes retraités à Fontenay sous bois.

2010 Mise en espace de textes contemporains avec des adolescents hospitalisés pour phobies scolaires au CMP de Neufmoutiers-en-brie (77).

2010 Création théâtrale et chorégraphique avec la complicité de Béatrice Massin, avec des adolescents du lycée Picasso et des enfants autistes de l’hôpital de jour de Fontenay sous bois.

2008 à 2012 Mécanique Humaine création théâtrale et chorégraphique avec un groupe d’adultes allocataires de minima sociaux en partenariat avec le théâtre de Corbeil-Essonnes, en lien avec la médiathèque de Corbeil-Essonnes. Projet financé par le Conseil général de l’Essonne (DILEE).

2007 à 2009 Résidence nomade de création autour de Turandot de Bertolt Brecht en région Centre et en Ile de France.

2007 à 2009 Mise en espace de textes contemporains avec des adolescents au Centre des Jeunes Détenus (CJD) de Fleury-Mérogis.

2005 à 2016 Création théâtrale avec des patients et des soignants du Centre d’Accueil Thérapeutiques à Temps Partiel de Vigneux-sur-Seine (CATTP), dans le cadre du programme « Culture à l’Hôpital ».

2005 Étude préalable à la mise en œuvre de l’opération « les portes du temps » : action artistique et de médiation culturelle qui relie patrimoine et création contemporaine, commande du Ministère de la Culture et de la Communication, au Château de Fontainebleau.

2004 à 2005 Interventions artistiques dans les collèges de l’Essonne dans le cadre du dispositif « Art-Ethno » piloté par ACTE 91

2004 Projet de sensibilisation au processus de création théâtrale autour de la pièce Périclès de William Shakespeare en direction de collégiens et lycéens de Corbeil-Essonnes, dans le cadre du dispositif « Politique de la Ville ».

2003 « Les signatures du temps » : résidence d’écriture avec des habitants de Fontenay-sous-Bois.

2001 à 2003 « Les Goûters littéraires » : lectures-spectacles qui mêlent bibliothécaires, artistes et enfants d’écoles primaires du quartier de la Porte de Clichy à Paris dans le cadre du dispositif « Politique de la Ville ».

2001 « Ecrire sur le sable », spectacle d’improvisation créé avec des collégiens de Savigny-le-Temple, en lien avec la création de « Le Sang » de Sergi Belbel.

2001 à 2011 Travail artistique (écriture, lecture et jeu théâtral) dans les lycées de Fontenay-sous-bois en lien avec les différentes créations de la compagnie.

2001 à 2015 Cycle de lectures sur le théâtre contemporain en association avec des bibliothécaires et des lecteurs non professionnels de la Bibliothèque Oscar Wilde à Paris.

2000 à 2006 Lectures spectacles dans le cadre de « Lire en Fête », de la « Semaine de la Science » ou des « Journées du Patrimoine » à Paris, dans l’Essonne et en Seine-et-Marne.

1999 à 2001 Cabaret, improvisations et cycle de lectures de pièces contemporaines à la Médiathèque de Corbeil-Essonnes.

1998 à 2015 Formation à la lecture à haute voix et à la conception de projet d’actions culturelles pour les bibliothécaires de la Ville de Paris et de Corbeil-Essonnes.